Musée Granet et Collection Planque – Aix en Provence

, par  lio

Ce petit musée, bien que finalement très provincial, a une collection intéressante de toile de Giacometti, que j’ai alors découvert comme peintre, très sombre, aussi sombre que le bronze de ses sculptures et aussi certainement très que son esprit. J’ai ensuite appris combien il était frustré de l’absence de reconnaissance que l’on portait à son œuvre peinte
Il y a aussi un Ingres monumental (Jupiter et Thésis) qui apparait aujourd’hui très classique, mais on arrive aisément à entrevoir ce qu’il pouvait avoir de scandaleux il y a deux cent an de cela.

JPEG

Quelques petits Cézanne, dont les baigneuses que je n’ai pas beaucoup apprécié.
JPEG - 76.9 ko

Un Picasso mineur mais néanmoins reconnaissable entre mille grâce a ces lignes de perspectives que seul lui voyait et savait représenter.
JPEG - 50.2 ko

JPEG
A noter aussi un auto portrait de Rembrandt et une miniature d’environ 10x12cm d’un artiste dont j’ai déjà oublié le nom, représentant un paysage sans intérêt mais la finesse de l’exécution de ce genre de tableau me laisse admiratif. J’avais l’impression de distinguer chaque feuille des arbres qui ombrageaient les berges de la rivière…
Un Guardi, j’ai un faible pour lui, moins photographique de Canaletto, plus humain et chaleureux.
JPEG

JPEG - 123.2 koEt plusieurs toiles de Hyacinthe Rigaud, dont un portrait en habit d’apparat de je ne sais quel noble, dont les drapés, velours et autres dentelles forçaient assurément l’admiration quant à la précision du rendu. Ce peintre avait été – rien que ça – portraitiste de Louis XIV et de Louis XV pour les portraits officiels en grand costumes royaux. Bref le velours ça le connaissait !

Le billet donne droit d’aller voir, dans la Chapelle des pénitents blancs, la collection Planque, et ce qui est présenté comme une annexe du musée lui est finalement bien supérieur ! Cinq ou six Picasso, et pas des moindres, sont accrochés sous les voutes de cette ancienne chapelle, aux cotées de deux Monet, un portrait au fusain de Renoir et beaucoup d’autres moins connus mais d’un intérêt artistique homogène. Il y a aussi le portait d’une finlandaise qui aurait pu être confondu avec une tahitienne de Gauguin.
Sur la mezzanine, un bel ensemble d’œuvre de Dubuffet.
Une collection vraiment magnifique et homogène, à deux pas de chez nous et dont j’ignorais tout… une belle découverte !

Annonces